Nos Randonnées



Circuit des brigands -
Bulat-Pestivien

La nature puissante et sauvage de ces lieux a engendré quelques figures pittoresques de brigands dont l'un des plus célèbres fut le fameux Jérôme Gaudu qui rançonnait les marchands (sauf ceux de Bulat-Pestivien) se rendant à la foire de Rostrenen.

Le circuit est jalonné de panneaux. Un dépliant d'accompagnement est disponible en mairie et au syndicat d'initiative de Callac.

En savoir plus

Circuit des tailleurs de pierre -
Bulat-Pestivien

Le village de Bulat-Pestivien est situé aux confins du massif granitique de Quintin. C'est la raison pour laquelle la tradition architecturale locale fait une grande place au travail du granit. Les boules sont omniprésentes dans le paysage et ont, au cours des siècles, été largement exploitées par des générations de tailleurs de pierre comme les Morvan (19ème - 20ème siècle).

Le circuit est jalonné de panneaux. Un dépliant d'accompagnement est disponible en mairie et au syndicat d'initiative de Callac.

En savoir plus

Circuit Penn Stivien -
Bulat-Pestivien

La campagne de Bulat-pestivien regorge de trésors architecturaux dans un paysage sauvage piqueté de boules de granit :
une église au clocher en dentelle de pierre, des fontaines tout droit sorties de légendes, un enclos paroissial où se cache un trésor, des manoirs et moulins témoins des seigneureries passée...

Le circuit est jalonné de panneaux. Un dépliant d'accompagnement est disponible en mairie et au syndicat d'initiative de Callac.

En savoir plus

Office de Tourisme de Guingamp - Baie de Paimpol

Retrouvez les guides touristiques et les coordonnées



Plus de Randonnées



Sélectionner le fond de carte
PLAN IGN
PLAN IGN
PHOTOS AERIENNES / IGN
PHOTOS AERIENNES / IGN
CARTES MULTI-ECHELLES / IGN
CARTES MULTI-ECHELLES / IGN
TOP 25 IGN
TOP 25 IGN
CARTES DES PENTES
CARTES DES PENTES
PARCELLES CADASTRALES
PARCELLES CADASTRALES
CARTES AÉRONAUTIQUES OACI
CARTES AÉRONAUTIQUES OACI
CARTES 1950 / IGN
CARTES 1950 / IGN
CARTE DE L'ETAT-MAJOR (1820-1866)
CARTE DE L'ETAT-MAJOR (1820-1866)
CARTES LITTORALES / SHOM/IGN
CARTES LITTORALES / SHOM/IGN
SCAN EXPRESS STANDARD / IGN
SCAN EXPRESS STANDARD / IGN
SCAN EXPRESS CLASSIQUE / IGN
SCAN EXPRESS CLASSIQUE / IGN
OPEN STREET MAP
OPEN STREET MAP
GOOGLE MAP - SATELLITE
GOOGLE MAP - SATELLITE
GOOGLE MAP - PLAN
GOOGLE MAP - PLAN
GOOGLE MAP - HYBRIDE
GOOGLE MAP - HYBRIDE
IGN BELGIQUE
IGN BELGIQUE
Image du poi
La fontaine de Saint Nicolas

Elle est située au C’horonk, en bordure de la route de Maël-Pestivien, de l’autre côté du lavoir.Le culte de Saint Nicolas remonte à l’an 1700 quand Me LE CLEUZIAT sculpta pour le recteur J. RAOUL une statue de saint à qui était dédié un des huit autels de l’église de BULAT. C’est sans doute après la destruction de cet autel, pendant la Révolution, que fut ornée la fontaine d’une niche en granit pour accueillir la statue qui aujourd’hui a disparu.
Dite aux «conscrits», elle avait la vertu de faire tirer le bon numéro aux hommes qui invoquaient le «bon Saint Nicolas» pour ne pas partir au service militaire.

7 Plasenn ar Skol 22160 Bulat-Pestivien
- Communes du Patrimoine Rural de Bretagne -
- Communes du Patrimoine Rural de Bretagne -
Image du circuit

Circuit Trail des Brigands

Au cœur de la campagne bretonne, entre chemins creux, chaos granitiques et pâturages, vous découvrirez un parcours très varié, offrant une grande alternance de types de chemins et de paysages. L'itinéraire, relativement plat, ne présente pas de difficultés techniques et sera adapté aussi bien aux trailers débutants qu'aux trailers expérimentés en recherche d'une boucle pour effectuer un travail de vitesse et de changement de rythme. Une belle découverte au cœur d’une Bretagne insoupçonnée…

11 km
1h 15m
Facile
Parking devant la mairie 22160 Bulat-Pestivien
- Guingamp - Baie de Paimpol -
- Guingamp - Baie de Paimpol -
Image du poi
La place du bourg

L’espace compris devant Notre Dame de Bulat a toujours servi à de multiples activités et de lieu d’assemblées. La justice y était notamment rendue (lit de justice et salle de police).
Le pardon annuel se célèbre le dimanche après le 8 septembre.
Depuis 1747, il s’y déroule la troisième plus grande foire aux chevaux de Bretagne. Cette manifestation continue d’attirer chaque année des milliers de visiteurs.

4 Plasenn an Iliz 22160 Bulat-Pestivien
- Communes du Patrimoine Rural de Bretagne -
- Communes du Patrimoine Rural de Bretagne -
Image du poi
Commune du patrimoine rural de Bretagne de Bulat-Pestivien

Eglise Renaissance Notre-Dame-de-Bulat, sculptures originales (représentation de l'Ankou...).

22160 Bulat-Pestivien
- MGDIS -
- MGDIS -
Image du poi
Musée de Manoir Breton

Dans un parc planté d’arbres séculaires, dans un authentique manoir du 16ème siècle, découverte de l’évolution architecturale des manoirs bretons grâce à 46 maquettes, dont certaines animées, 56 panneaux explicatifs, des témoignages sur des documents originaux ou des facsimilés. Le grand nombre (12000 à l’inventaire) de ces joyaux architecturaux est lié aux retombées financières de l’industrie du lin et du chanvre au 16ème et 17ème siècles. Architectes, tailleurs de pierre, sculpteurs, maçons, charpentiers, forgerons, couvreurs… sont aussi présentés avec leur outils.
Ouvert les samedis et dimanches, de 15 à 18h, d’Avril à Octobre, et toute l’année sur rendez-vous.
Visites guidées, animations pédagogiques en partenariat avec les enseignants. Conférences.

Bodilio 22160 Bulat-Pestivien
- MGDIS -
- MGDIS -
Image du circuit

Circuit Penn Stivien - Bulat-Pestivien

Balisage : jaune

La campagne de Bulat-pestivien regorge de trésors architecturaux dans un paysage sauvage piqueté de boules de granit : une église au clocher en dentelle de pierre, des fontaines tout droit sorties de légendes, un enclos paroissial où se cache un trésor, des manoirs et moulins témoins des seigneureries passée...

21 km
5h
Difficile
Parking devant la mairie 22160 Bulat-Pestivien
- Guingamp - Baie de Paimpol -
- Guingamp - Baie de Paimpol -
Image du poi
Ch'ty Coz

Café brocante

1 Plasenn ar Skol 22160 Bulat-Pestivien
- MGDIS -
- MGDIS -
Image du poi
Le « vieux » bourg

Le 14 juillet 1804, la paroisse précédemment sise au village de Pestivien fut transférée à Notre Dame de Bulat. De ce fait, le centre des activités se déplaça naturellement autour de Notre Dame. Dès lors, Bulat, de simple village, devint le cœur de la commune.
A la fin du 19ème siècle, celle-ci comptait jusqu’à 1 800 habitants. Ce nombre chuta notablement au cours du 20ème siècle pour cause de désertification rurale. La population de Bulat-Pestivien, stabilisée depuis quelques années, gagne 8 % au recensement de 2005 et atteint aujourd'hui 480 habitants.

12 Ar Bourk Kozh 22160 Bulat-Pestivien
- Communes du Patrimoine Rural de Bretagne -
- Communes du Patrimoine Rural de Bretagne -
Image du poi
Vue sur la chapelle de Pestivien

Située sur le circuit de randonnée des tailleurs de pierres, cette vue sur la chapelle Saint Blaise est remarquable.

22160 Bulat-Pestivien
- MGDIS -
- MGDIS -
Image du poi
Eglise Notre Dame

L'église Notre-Dame, du 16ème siècle, construite vers 1463. Le visiteur qui découvre l'église est frappé par les dimensions du sanctuaire.
Et pourtant, cet édifice n'était, avant 1804, qu'une simple chapelle de la paroisse de Pestivien, évêché de Quimper jusqu'à la Révolution.
Alors pourquoi ces dimensions imposantes? Tout simplement parce que ce sanctuaire était un lieu de pélerinage et l'un des plus importants de Bretagne.
Le premier sanctuaire est bâti en ex-voto par les seigneurs de Pestivien à la suite d'un vœu à la Vierge, vers la fin du 12ème siècle (une action de grâce pour la naissance d'un enfant). La prière fut exaucée et les seigneurs tinrent parole.
Au 14ème siècle, l'afflux croissant des pèlerins nécessita la construction d'un sanctuaire plus grand. Leurs oboles, les dons et les legs des puissantes familles permirent l'édification d'une chapelle en pierre, sans doute à l'emplacement du chœur actuel.
Au 15ème siècle, on construisit une troisième chapelle en forme de croix latine, comprenant le chevet actuel, le transept jusqu'à la hauteur du pilier creux avec une chapelle dans chaque bras, la nef et les bas-côtés Nord et Sud jusqu'au niveau de l'actuel porche des apôtres.
Furent entrepris d'importants travaux de modification et d'agrandissement au 16ème siècle. Menaçant ruine, l'édifice est restauré en 1671 puis presque entièrement reconstruit en 1775. L'église Notre-Dame de Bulat lui est substituée comme siège paroissial, le 25 messidor an XII. Le sanctuaire est érigé en église paroissiale le 14 juillet 1804.
Le porche Sud qui date de 1505, est remarquable. L'entrée ouvre toute la largeur du mur et près de la moitié de sa hauteur ; portail en arc à accolade aplatie et ébrasement mouluré.
Le tympan "découpé à jour avec une exquise hardiesse" est occupé par un réseau de granit reposant sur une colonne centrale, le trumeau, sculpté d'un pampre de vigne.
L'intérieur du porche, "an ilis vihan"- la petite église - est couvert d'une voûte d'ogives ; à la clé de voûte, les armoiries des familles de Rohan-Molac tenues par deux lions, unies de 1502 à 1510, nous permettent de situer la construction du porche entre ces deux dates. A la base des murs Est et Ouest court un banc de granit. Ces murs sont ornés de niches à dais d'une grande finesse où s'abritent les statues des Apôtres avec leurs attributs (souvent l'instrument de leur martyre).
La tour du clocher et son porche sont en Bretagne, la première manifestation de la Renaissance dans la construction religieuse. Commencée en 1530 comme l'indiquait une inscription, aujourd'hui illisible, cette tour de 30 mètres de hauteur, 8 mètres de largeur , est l'œuvre de Fouquet Jéhannou.
La table d'offrande (en bas de la nef avec banc des trésoriers de la fabrique) est l'œuvre du sculpteur P. Le Mouine et date de 1583 (commandée par P. Lucas et F. Kermen, membres de la fabrique paroissiale). Le décor de cette table est typique de la Renaissance : corniches saillantes, losanges et cercles sur les bandeaux, frise de godrons, habits des personnages…
Le retable, dû à Yves Corlay, date de 1703. Le maître-autel date de 1867.
Le lutrin, œuvre du sculpteur Chamaillard, date de 1850. Le pied du lutrin représente un jeune homme du pays vannetais.
La statue de la Vierge date de 1747.
La maîtresse vitre, exécutée en 1852 d'après un carton de Peter Hawke, représente l'Annonciation.
Le 1er mars 1836, la foudre détruit la tour de l'église ainsi que les vitraux. Le 25 mars 1836, la tempête emporte le dôme de l'église.
La flèche de l'église est reconstruite du 25 mai au 3 novembre 1865. L'église est restaurée de 1842 à 1850.
Les pèlerins ont encore en vénération extraordinaire les trois fontaines de Notre-Dame de Bulat. Quand ils ont fait leur prière à l'église, et la procession autour du trône de la Vierge, tous visitent dévotement les fontaines. Après avoir bu de l'eau miraculeuse, les uns s'en lavent les pieds, les autres les mains.

22160 Bulat-Pestivien
- MGDIS -
- MGDIS -
Image du poi
L’église de Notre Dame de Bulat

Né d’un vœu d’un seigneur de Pestivien et de sa Dame, cet édifice, premier exemple de l’adaptation du génie breton de l’architecture de la Renaissance, fut érigé entre 1500 et 1583, sous la conduite du Maître d’œuvre Fouquet Jehannou. Cet édifice, qui ne comporte pas moins de 38 représentations d’enfants, est dédié à la Vierge protectrice de la Maternité (Bulat du breton bugel- enfant, bugelat- enfanter).
A remarquer : l’étonnante suite macabre comportant 5 représentations de l’Ankou (en Bretagne, l’Ankou
symbolise le «passeur» des âmes). Celui du contrefort brandissant 2 tibias fut qualifié de «spectre hurleur
de la mort» par Prosper Mérimée au 19
ème
siècle.
La flèche de l’église Notre Dame de Bulat, la plus
haute des Côtes d’Armor, culmine à 66 mètres.

7 Plasenn an Iliz 22160 Bulat-Pestivien
- Communes du Patrimoine Rural de Bretagne -
- Communes du Patrimoine Rural de Bretagne -
Image du poi
Tombe de la famille Morvan

Morvan, tailleur de pierres, ayant participé à la construction de la flèche et du Maître Autel de l'église

22160 Bulat-Pestivien
- MGDIS -
- MGDIS -
Image du poi
Fontaine de la Vierge

La première de ces fontaines, située dans le cimetière, porte le nom de Fontaine du lait (Fontaine de la Vierge), parce que, entre autres merveilles opérées par la vertu de son eau, elle donne du lait et des forces aux nourrices malades.

22160 Bulat-Pestivien
- MGDIS -
- MGDIS -
Image du poi
Venelle du presbytère

Hent ar presbital : Saint Yves emprunta 100 fois et plus ce chemin de pèlerinage. « evit mont d’an iliz » : pour aller à l’église

3 Hent ar Presbytal 22160 Bulat-Pestivien
- Communes du Patrimoine Rural de Bretagne -
- Communes du Patrimoine Rural de Bretagne -
Image du poi
Chapelle saint Joseph

La chapelle Saint-Joseph (XVIème siècle). Petit édifice rectangulaire du XVIème siècle renfermant les statues anciennes de la sainte Vierge et de saint Joseph

22160 Bulat-Pestivien
- MGDIS -
- MGDIS -
Image du poi
Fontaine du coq

La troisième fontaine, en face de la fontaine des Sept-Saints, dédiée aussi à Notre-Dame et nommée Fontaine du Coq, jadis la plus monumentale de toutes, a été, au commencement du 19ème siècle, l'objet des plus déplorables mutilations.
Le plus élégant des pinacles a été découronné, et les animaux, les fleurons, les crochets et tous les ornements qui décoraient cette figure pyramidale, ont été amoncelés, pêle-mêle, dans un piédestal de croix de bois, comme si un monument de bois pouvait jamais être le pair d'un monument de pierre. La croix de cette fontaine double portait jusqu’à la révolution, un coq, évocation du reniement de Saint Pierre.

22160 Bulat-Pestivien
- MGDIS -
- MGDIS -
Image du poi
Bulat « Kerfeunteun »

«Celui qui n’aime pas l’eau n’a pas le cœur vrai»
Angéla DUVAL
« Elle est proprement la cité des fontaines, nulle autre ne mériterait mieux le nom de Kerfeunteun décerné jadis par les vieux chefs à tant de localités bretonnes. De quelque côté qu’on y entre, on est salué par le clair chant des sources. Elles coulent, limpides et intarissables, imprégnant l’atmosphère d’une exquise odeur de mousse humide, versant à toutes choses la vie et la fraîcheur » (Anatole Le Bras)

D50 22160 Bulat-Pestivien
- Communes du Patrimoine Rural de Bretagne -
- Communes du Patrimoine Rural de Bretagne -
Image du poi
Fontaine des 7 saints

La seconde, à environ 300 mètres sur la route de Callac, se nomme Fontaine des Sept-Saints, fondateurs de évêché de Bretagne, à savoir : saint Pol l’Aurélien (saint Pol de Léon), saint Corentin (Quimper), saint Patern (Vannes), saint Tugdual (Tréguier), saint Brieuc (Saint Brieuc), saint Samson (Dol de Bretagne) et saint Malo (Saint Malo), tous évêques et fondateurs de la foi dans les pays de Léon, Cornouailles, Tréguier, Saint-Brieuc, etc…

22160 Bulat-Pestivien
- MGDIS -
- MGDIS -

Nos Partenaires